Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

On est tout seul.

Je ne me rappelais pas que le soir était si terrible. Et la nuit encore plus quand je ne me retiens plus de pleurer. Deux fois cette semaine que je rentre du conservatoire les larmes pleines à craquer. La tête appuyée contre le carreau du métro. Je pense à Marc, à aller voir la mer avec Marc juste pour un jour. Je pense qu'il va partir peut-être aussi. Et je ne sais pas quand ni pour combien de temps.
Et je ne comprends toujours pas ce qui me lie aux gens comme ça. Cette boule d'émotions qui me sert de corps et d'esprit. Je ne comprends toujours pas comment il est possible d'être touchée par un presque inconnu, touchée, d'un coup, comme ça, un instant bref, sans que ça prévienne, ça déboule et ça coule. Pourquoi, l'autre jour, je lui ai tendu la main et j'ai dû dire quelque chose comme J'ai cette intuition qu'il faut que je te tende la main, prend la?

J'ai bien compris les larmes de mardi soir après le cours de Danse, les larmes mêlées au mal au corps, à la régression physique, mêlées à la pluie fine qui s'abattait lamentablement sur mon visage. Ce genre de pluie fine - sournoise - que je déteste. Ce soir, en rentrant, je me répétais, on est tout seul.

Ecrit par lilou, le Vendredi 8 Octobre 2010, 00:40 dans la rubrique Quand il fait nuit.

Commentaires :

Celsius42
Celsius42
08-10-10 à 08:40

J'abhorre...

... Le soir parisien et sa nuance prune-orange, bien moins sucrée que ses adjectifs.
Surtout à trois heures du matin, quand les rues sont vides et qu'il n'y a pas un bruit. Cette ambiance apocalyptique, ce vide...

 
passionnee-par-les-reves
passionnee-par-les-reves
13-10-10 à 02:03

Re: J'abhorre...

Et tu sais, ce vide de 6h du mat', un samedi matin, alors que tu reprends le train, et que les cadavres -humains et matèriels- de bouchent le chemin, ça tu aimes?

 
Celsius42
Celsius42
13-10-10 à 10:36

Re: J'abhorre...

Le petit matin à toujours ce côté féérique, à cheval entre les rêves de la nuit et les nuages du ciel bleu.

 
ecilora
ecilora
08-10-10 à 15:46

Et comme ça pèse lourd, souvent.

 
passionnee-par-les-reves
passionnee-par-les-reves
13-10-10 à 02:04

Re:

Oui. Mais au fond ça a toujours été comme ça. Tu m'diras c'est pas une raison, on ne s'y est jamais fait.

 
aubes
aubes
08-10-10 à 16:46

" Alone. Alone to the very end. (...) Everyone of us. But to have been granted the grace of meeting and touching so fleetingly: is that not the most awesome and wonderful thing one can hope for in this world?" (André Brink)

 
passionnee-par-les-reves
passionnee-par-les-reves
13-10-10 à 02:05

Re:

Mon anglais est un désastre mais l'essentiel est compris.

:)